As d’Epée – Voyage au coeur du tarot 25/78


Epées en folie dans les majeures. VIII La Justice. Une épée entièrement jaune (étincelant) qui se confond avec les montants du siège. Même pas droite en plus ! Que représente l’épée dans cette carte ? XIII. La plus large lame des majeures . Rouge sang. XIII ne fait pas dans le détail. Son but est d’avancer. Droit devant. Comment trouvez-vous l’épée de XIII ? XV Le Diable. Son épée et son signe de la main. « Coucou ! ». Pourquoi XV Le Diable a t’il une épée dans la main ? À droite qui plus est ! Quid de notre discernement ? Imaginez les 2 tranchants de l’épée dans chacune des majeures présentées. L’un version ombre. L’autre lumière.

Les 4 As. Mais, mais, mais ! Nous n’avons pas terminé notre série des As. Et non ! Mais jouez un petit peu avec moi ! Quels As sont yin ? Lesquels sont yang ? Quel est l’As le plus proche de la terre ? Quel est le plus travaillé par l’Homme ? Quel est le plus instinctif ? Le plus spirituel ? Que vous apprennent leurs noms ? Les As sont les portes d’accès, les voies royales aux numéraires. En les regardant, en les manipulant vous vous connectez à leurs énergies, vous apprenez à les différencier. Les As, comme I Le Bateleur, symbolisent le commencement, le début, le démarrage. La mise en place… et la maladresse ! Dans des énergies, des secteurs de vie précis. Mais également le retour à l’Unité. Le Tout. L’essence et le sens. L’énergie ultime de la série.

As d’Epée. En mode guerrier

Et nous poursuivons notre voyage avec la 3ème famille de mineures : l’Epée.

Faisons connaissance avec l’As de cette famille.

Une main, dos face à nous, sort d’un nuage sur la gauche.

Poignée rouge et pommeau jaune. Lame bleue. Une couronne.

Des flammèches jaunes, rouges et bleues.

Quelle force ! Quelle concentration !

Remarquez la qualité du travail d’orfèvrerie : le métal couleur jaune d’or martelé et gravé, la délicatesse des fleurs rouges et bleues.

Combien de temps faut-il pour réaliser une couronne aussi fine et légère ? Aussi ouvragée ?

Nous sommes loin de la saveur brute de l’As de Bâton.

Nous sommes dans une énergie canalisée, formalisée, façonnée.

Et qu’apercevons-nous sur cette couronne ?

Serait-ce un rameau d’olivier sur la gauche et une feuille de palmier à droite ?

Le fruit. La matière brute transmutée.

Aux couleurs jaune et bleue du mental et de la spiritualité.

Symbolique.

L’arrivée de Jésus à Jérusalem. Le Mont des Oliviers.

La gloire toute d’humilité du Fils de l’Homme. La puissance infinie et immortelle de l’Esprit Saint.

Nous sommes dans le haut mental, dans une conscience supérieure, cosmique qui nous relie au divin.

Et il faut bien la puissance guerrière de l’épée pour accéder à cette royauté.

L’épée. Pensée, dessinée et fabriquée de la main de l’homme.

Sa forme doit être parfaite. Sa lame équilibrée.

Comme notre esprit : juste et affûté. Clair et précis.

Qui sait faire la différence entre le bon grain et l’ivraie.

Qui sait choisir et trancher.

Il a fallu du temps pour fabriquer une telle arme ! La main vient de la gauche.

C’est un travail abouti.

Loin de l’élan, de la passion instinctive de l’As de Bâton.

Il y a là dedans de la réflexion, de la préparation, de l’anticipation.

La main ne s’offre pas.

Elle nous montre son dos. Assurée. En position de défense. Prête à en découdre.

Attention aux moulins à vent, Don Quichotte !

Nous ne sommes pas face à une épée de sang, toutefois. Si la poignée est rouge, la lame en est bleue.

Elle est faite pour analyser, éclairer, conscientiser, apprendre et évoluer.

Famille des épées.

Rattachée à l’énergie air.

Et aux signes du zodiaque des Gémeaux, Balance et Verseau.

Que pouvons-nous en apprendre  ?

Comme les Gémeaux l’As d’Epée est un véritable fourmillement joyeux d’idées.

De besoin de contacts, d’envie de découvrir et d’expérimenter.

De légèreté et d’insouciance.

Comme la Balance, il parle de justice et d’équilibre. De choix et de conscience.

Ce n’est pas pour rien que VIII La Justice tient… une balance et une épée.

Et comme le Verseau, il parle de fraternité, de communauté et de communication, d’interactions.

Christiques… ou machiavéliques.

Deux bords tranchants.

Libre arbitre.

As d’Epée. Et dans un tirage ?

Dans un tirage l’As d’Epée symbolise avant tout la puissance de notre mental.

Notre volonté de réaliser nos objectifs. De convaincre. De gagner. D’avoir raison. Voire de combattre si cela s’avère nécessaire !

Savons-nous utiliser toute cette énergie à bon escient ? Sommes-nous de bonne foi ?

Nous laissons-nous tenter par l’envie de travestir la vérité, de manipuler pour arriver à nos fins ?

« Je veux. J’exige. J’ai le droit. »

Mais attention ! Nous pouvons tout aussi bien nous blesser !

Nous pouvons également utiliser nos belles facultés pour nous relier… au divin, à notre âme.

Communiquer avec les mondes supérieurs. Apprendre et connaître. Ouvrir notre esprit.

Nous transformer.

Akasha.

As d’Epée. Exercices. Essayez !

Je vous ai déjà donné quelques pistes ! A vous de continuer.

Quels points communs, quelles différences voyez-vous entre l’As de Bâton et l’As d’Epée ?

Comment les expliquez-vous ?

La position des mains.

Mettez-vous en situation avec ces 2 As.

Que ressentez-vous dans ces postures ? Quelles émotions, quels sentiments et quelles pensées naissent en vous ?

Voilà ! Vous touchez à l’essence même de ces deux énergies !

Ace of Swords. Tarot Rider Waite Smith

Une très belle carte qui rajoute par ses couleurs au côté, sinon inhumain, du moins privé d’affect de la lame.

Nous ne sommes pas devant un paysage tout en rondeurs et verdoyant.

Nous n’y voyons pas de couleurs pastels et irisées.

Droit à l’essence, l’essentiel. L’Esprit.

Dans sa plus ascétique, dans sa plus pure expression.

Pas de blabla. Pas de chichi.

Deux couleurs. Double tranchant.

Ombre ou lumière ? C’est nous qui voyons.

Un paysage de montagnes aux pics escarpés.

La pensée froide, sèche, analytique. Glacée ?

Notons que le houx a remplacé le gui.

Permanence. Immortalité.

Je suis fascinée par cette cristallisation énergétique dans le RWS.

Les épées, le mental y sont devenus redoutables.

Passionnant.

Qu’en dites-vous ?

Françoise