Voyage au coeur du tarot - Interlude entre majeures et mineures


Reyne de Coupe-As de Bâton-II La Papesse-5 d'Epée. Un premier regard... Reyne de Coupe. Une femme couronnée, les cheveux libres, assise, le regard et le corps tournés vers la gauche. Elle tient une coupe... et une épée. Elle fixe des yeux un point au-delà. Rêveuse ou pas ? Méfiante ou pas ? Elle regarde quoi ? As de Bâton. Tenu, brandi, par une main apparaîssant à la droite de la carte. Entouré de flamèches de couleurs. Quelle énergie dans cette carte ! Quelle force (de vie) ! II La Papesse. Petit clin d'oeil à nos majeures. Et. Regardez la position des deux femmes de ce petit tirage. Des idées ? 5 d'Epée. Ca se complique ! Une belle épée jaune au manche rouge. Active et spirituelle avec ces couleurs. Enfermée dans une mandorle de sabres aux lames recourbées. La pointe déborde. En haut.

Queen of Cups-Ace of Wands-II The High Priestess-5 of Swords. Cups, wands, swords. Et nous aurons pentacles. Avez-vous remarqué que les noms des mineures sont tous pluriel dans le Tarot Rider Waite Smith ? Est ce le cas dans le Marseille ? Je dis ça... Queen of Cups. Comparez ! Quels précieux éléments nous donne cette carte par rapport à la Reyne de Coupe ? Etudiez l'attitude, le décor. Ace of Wands. Une branche printanière, feuillue. Ou entourée de petits papillons ? Illuminée d'une merveilleuse lumière blanche. Tenue par une main sortant des nuages sur la droite. II The High Priestess. Alors cette fois-ci ? Des points de comparaison avec Queen of Cups ? Est-ce la même énergie ? 5 of Swords. Nous entrons dans le vif du sujet ! Comment savons-nous qu'il s'agit des Epées ? Une scène de fin de bataille. Trois personnages. Lequel nous représente ou représente notre consultant ? Est ce celui qui semble vainqueur ? L'un des vaincus ?

Arcanes mineurs : la suite pourquoi et comment ?

Nous venons de terminer notre voyage au coeur des 22 arcanes majeure du tarot.

Il est temps maintenant de faire une halte et préparer la suite de notre voyage.

A la découverte des 56 cartes restantes.

Parentes pauvres du Tarot de Marseille. Très (trop !) souvent méconnues et reléguées au fond d'un tiroir.

Pourquoi cela ?

Parce qu'elles sont difficiles à déchiffrer. Hermétiques.

Oserais-je dire quasi-rébarbatives.

Rien ne ressemble plus à un 2 de Deniers qu'un 8 de Deniers !

Et pourtant !

Les numéraires du Tarot de Marseille vont nous apprendre à aiguiser notre vue.

Il y a des différences. Insignifiantes parfois, mais toujours significatives.

Entre les cartes d'une même série. Entre différentes séries.

Le Tarot Rider Waite Smith présente l'avantage d'avoir des mineures illustrées.

Plus faciles d'accès par la contemplation et l'intuition.

Qui vont mettre en vedette un ou plusieurs aspects particuliers de l'énergie.

Vous allez constater que travailler ensemble ces deux tarots permet une intégration plus facile et un travail plus ludique.

Mais nous n'allons pas nous limiter à cela !

Nous allons faire appel.... aux majeures ! Que nous allons utiliser... et ré-étudier par la même occasion !

Nous allons également parler numérologie.

Nous allons enfin parler dessin et symbolique.

Tout cela crée une ouverture et une grande richesse mentale.

Et au fur et à mesure de notre pratique, quand nous tirerons une carte, notre intuition nous guidera vers telle ou telle référence. Tel ou tel sens. Telle ou telle signification.

Nous aurons opéré notre grand oeuvre alchimique.

Tarot et lecteur(trice) se seront mêlés. Nous serons devenus outils.

De magiques et merveilleux outils.

Comment allons-nous procéder ?

En deux temps.

Dans un premier temps, nous allons commencer par les numéraires. Les séries de 1 à 10.

Ce sont les cartes qui vont nous demander le plus de gymnastique intellectuelle.

Qui vont nous demander le plus long temps d'intégration.

Ensuite nous passerons aux honneurs. Les figures. Cavalier, Roi, Reine et Valet.

Nous referons le même genre d'exercice qu'avec les majeures. Description, description, description !

Et nous reviendrons aux numéraires, entr'autres !, pour notre conclusion.

Pour ouvrir la voie sur d'autres angles de vue (et d'étude !) du tarot.

Nous pouvons ainsi continuer indéfiniment.

Le Tarot est un outil initiatique de grande valeur qui s'enrichit au fur et à mesure de nos expériences de vie, de l'acquisition de nouvelles connaissances.

Par l'étude et l'approfondissement.

Par les liens que nous faisons avec d'autres disciplines, d'autres arts sacrés, d'autres initiations ou apprentissages.

A l'infini. Dans cette vie. Dans de nombreuses vies !

Arcanes mineurs : quelques bases vite fait, bien fait

Traditionnellement, des ponts ont été fait entre le tarot et d'autres enseignements sacrés.

Parlons aujourd'hui astrologie et Tao.

  • Les coupes et les deniers sont réputées énergies yin, féminines, intérieures.

Les coupes sont rattachées à l'énergie eau. Les sentiments, les relations, la foi, la vie spirituelle. Coeur. Cancer, Scorpion et Poissons.

Les deniers sont rattachés à l'énergie terre. Le travail, les activités, le corps, le tissu social, les réalisations, les possessions.  Pique. Taureau, Vierge et Capricorne.

  • Les bâtons et les épées sont réputés énergies yang, masculines, extérieures.

Les bâtons sont rattachés à l'énergie feu. La passion, l'affirmation, le soi, les buts, les aspirations, l'action. Trèfle. Bélier, Lion et Sagittaire.

Les épées sont rattachées à l'énergie air. Le mental, l'esprit, les communications, les discussions, les échanges, les tractations, les contrats. Carreau. Gémeaux, Balance et Verseau.

Certains auteurs, Kevin Meunier par exemple, dans son très bel ouvrage "Tarot, Odyssée Terrestre", vont rattacher les bâtons à la terre, les deniers à l'air, les épées au feu, les coupes ne changeant pas avec l'eau.

Tout est affaire de choix personnel et de ressenti.

Choisissons chacun notre convention, ce qui fait écho en nous. Et tenons-nous y.

 Je vous donne envie d'en savoir plus ? Alors c'est parti !

Françoise