XV Le Diable - Voyage au coeur du tarot 16/22


V Le Pape. XV Le Diable. Nous avons déjà évoqué ces deux majeures avec V Le Pape. Comment ces 2 cartes se répondent-elles ? Quels liens ont-elles ? Comparez leurs attributs, les personnages, les postures. Suivez les regards. Quelles sont les différences ? Quels sont les points communs ? Qu'induisent-ils ?

XV Le Diable. XVIIII Le Soleil. Mais pourquoi (diable !) mettre ces 2 cartes côte à côte ? Elle n'ont rien en commun ! Et pourtant beaucoup, si ! Regardez bien les détails. Quel réconfort... Ces cartes me rappellent toujours une allégorie très célébre. Voyez-vous laquelle ?

XV Le Diable. La tentation du désert

Une fois arrivés devant XV Le Diable, nous pouvons répondre à une question cruciale : "Mais que cache donc XIIII Tempérance sous ses jupons ?".

Deux jambes aux pieds griffus et deux humains diablotins enchainés à un socle. Moyennement engageant.

Faisons connaissance avec les différents protagonistes de cette scène.

Le personnage central, tout d'abord. Celui qui donne son nom à la carte : XV Le Diable.

Coiffe aux bois de cerf de couleur jaune. Des ailes de chauve-souris et des jambes bleues. Très sexué. Trop. Hermaphrodite à la poitrine de femme et au sexe d'homme. Une ceinture rouge.

Son attitude maintenant.

XV Le Diable fait coucou de sa main sur la gauche. Sur la droite, il tient une lame.

Et le plus important. XV Le Diable est la seule carte du tarot qui.

Présente un personnage qui louche. Qui sourie (grimace). En nous regardant bien en face.

Fait-il peur ? Pas vraiment. Pour le badaud, plutôt un personnage drôle et intrigant. De plus loin, moqueur et narquois. Et avec le recul, trompeur et manipulateur.

Pourquoi ?

Parce que XV Le Diable louche. Et nous fait coucou. Parce qu'il se moque de nous.

Qu'est-ce qu'il cherche à faire ?

A nous attacher, nous lier, nous emprisonner à lui ? Comme les deux humains diablotins enchaînés au socle rouge sur lequel il trône ?

De quoi ont-ils l'air de plus près ?

Toujours ces coiffes au bois de cerf. Rouges cette fois. Et les grandes oreilles qui vont avec. Une femme sur la gauche. Un homme sur la droite.

Dénudés. Affublés chacun d'une queue d'animal.

Souffrent-ils ? S'efforcent-ils de se libérer ? Craignent-ils XV Le Diable ?

Les mains cachées derrière le dos, un licou lâche sur le cou.

La femme a un air rêveur et l'homme contemple XV Le Diable, semblant attendre la bonne parole.

Des pieds-racines griffus. Qui s'enracinent dans une terre noire et fertile.

Ils pourraient se libérer. Ils préfèrent peut-être rester enchaînés.

Parce que la douleur est moins forte. Parce que ce n'est pas le bon moment. Parce qu'ils attendent d'être sauvés. Parce qu'ils boivent les paroles de XV Le Diable.

Et XV Le Diable ouvre la porte des 7 dernières arcanes majeures du tarot...

Mais dans quelle dimension entrons-nous ???

XV Le Diable. Et dans un tirage ?

Imaginons tirer XV Le Diable en première carte de jeu.

Prudence et circonspection.

Que ne voulons-nous pas voir en face ? Ou bien encore. A quel endroit de notre vie nous mentons-nous à nous-mêmes ?

XV Le Diable peut également être un test. Une tentation.

Sommes-nous sûrs et certains de nos choix ? Ne serait-il pas confortable de ne plus nous poser de question ? De revenir en arrière ?

Ou encore. XV Le Diable peut symboliser une personnalité manipulatrice, avide de pouvoir, perverse.

XV Le Diable. Exercice. Essayez !

Retrouvez dans les majeures la(les) carte(s) représentant un trio.

Classez-les dans leur ordre d'apparition. Quelle(s) histoire(s) vous racontent-elles ?

Et maintenant mélangez-les. Que vous racontent-elles à présent ?

XV The Devil. Tarot Rider Waite Smith.

Une représentation résolument satanique et maléfique que XV The Devil.

Les cornes et les jambes de bouc. Les pieds griffus. Accroupi sur un socle, tel une gargouille de cathédrale.

Un pentacle inversé au-dessus de sa tête. Oeuvre magique en cours.

Nous retrouvons deux humains enchaînés. D'une grande beauté. Tenant raisin et feu.

J'avoue avoir un faible pour XV The Devil pour des premiers pas avec le tarot.

Il n'y a pas à tergiverser. Le personnage central n'a rien d'engageant. Chacune de ses invitations, chacune de ses propositions est un piège.

Et vous ? Comment réagissez-vous ?

Françoise